Les couvertures historiques de Jef de Wulf
Page mise à jour le 03/09/2014

Une vieille rumeur infondée voulait que Jef de Wulf (1926-1994) et René Brantonne (1903-1979), l'illustrateur principal de la défunte collection "Anticipation" au "Fleuve Noir", soit une seule et même personne. Confusion alimentée par le fait que ces deux dessinateurs ont travaillé pour les mêmes éditeurs. Je pensais donc vous montrer ici du Brantonne rare et coquin. Au temps pour moi, rendons à Jef de Wulf l'attribution des œuvres-ci dessous (série de couvertures réalisées en 1954-1955, pour les éditions de l'Arabesque, illustrant des romans historiques de Bertrand de Gelannes et d'André Dinar)


Aliénor d'Aquitaine (Éléonore de Guyenne, 1122–1204), Fille de Guillaume X, duc d'Aquitaine, elle épouse Louis VII. Son mariage avec Louis VII ayant été annulé en 1152, elle épouse Henri II Plantagenêt et devient reine d'Angleterre de 1154 à 1189. Avec Henri II, elle aura pour fils Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre.


Marguerite de Bourgogne (1290-1315) première épouse du futur Louis X le Hutin, prétendant au trône de France. Ses relations adultérines sont découvertes et le roi Philippe le Bel la fait condamner au cachot. En 1314, la mort de Philippe le Bel la fait reine de France, mais Louis X ne lui pardonnera pas son infidélité et la laissera 7 ans en prison, tandis que le pape annulera le mariage. "On l'autorisera" ensuite à prendre le voile..


Isabeau de Bavière, (1371-1435), épouse de Charles VI dit Charles le Bien Aimé et Charles le Fol, mère de Charles VII. Fille d'Étienne III (1337-1413), duc de Bavière.


Anne de Pisseleu (Anne d'Etampes, 1508-1580?) Maîtresse de François 1er et Charles Quint. Accusée de Haute trahison pour cette dernière liaison elle du rendre tout ces bijoux, fut bannie de la cour, et se retira sur ces terres en se convertissant au protestantisme.


Marie d'Avaugour, duchesse de Montbazon (Marie de Bretagne, 1610-1657)


Olympe Mancini, comtesse de Soissons, (1637-1708), nièce du cardinal Mazarin, maitresse du jeune Louis XIV, compromise dans l'affaire des poisons, elle fut exilée de France et s'installa à Bruxelles où elle s'amusa bien.


Mademoiselle de Maupin, (Julie d'Aubigny) cantatrice, actrice et escrimeuse (1670-1707) Engagé à l'Opéra elle devient amoureuse d'une jeune fille que les parents finissent par placer dans un couvent pour protéger "son honneur" Mlle de Maupin fait évader son amoureuse en mettant le feu au couvent, ce qui lui vaudra une condamnation à mort par contumace. Elle alterne ensuite les aventures amoureuses avec les hommes (L'un de ses amants, le comte d'Armagnac interviendra pour faire annuler le jugement par contumace) et avec les femmes, tout en trouvant plaisir à se bagarrer en duel en se déguisant en homme. Elle triomphe à l'Opéra puis brutalement elle entre au couvent à 35 ans pour y mourir deux ans plus tard !


Madame de Châteauroux (Marie-Anne de Mailly-Nesle, marquise de La Tournelle, duchesse de Châteauroux),  favorite de Louis XV (1717-1744)


Marie-Madeleine Guimard (1743-1816), danseuse étoile.,


Pauline Borghèse (Pauline Bonaparte, 1780-1825)


Mademoiselle Georges (1787-1867)


La Castiglione (Comtesse de Castiglione, 1837-1899)


Celui-ci n'a rien d'historique (édition de 1954). La version de 1956 illustrée par Aslan est visible ici


Un petit Brantonne coquin, comme ça en passant :


collection Aventure, n°1, Editions Roger Seban, 1953